BOINC OCCITANIA

Materiales (Ibercivis)

Partagez
avatar
Fm82290
Occitan
Occitan

Nombre de messages : 1050
Age : 42
Localisation : Barry d'Islemade
Date d'inscription : 28/04/2008

Materiales (Ibercivis)

Message par Fm82290 le Lun 22 Oct - 10:59

Inscription : http://registro.ibercivis.es/

MATERIALES :
Le verre est l'un des états de la matière les plus commun, mais aussi l'un des plus mystérieux. Au sens technique du mot, ce terme désigne les vitres de nos fenêtres, mais aussi les matières plastiques ou les polymères qui servent à fabriquer les ailes des avions.

Les matériaux simulés sur ce projet sont des verres (au sens scientifique du terme) et plus largement, tous les systèmes désordonnés en général. Le verre est un état intermédiaire entre l'état solide et l'état liquide. À la température à laquelle on l'utilise généralement, le verre semble davantage solide : il est rigide et n'a pas l'air liquide. Du point de vue microscopique, ces matériaux sont extrêmement dissemblables des solides ordinaires, puisque les atomes sont disposés de façon aléatoire.

On trouve des verres dans les matériaux magnétiques appelés verres de spin, où la disposition des moments magnétiques (pôles nord et sud) des atomes sont fixes, mais aussi aléatoires. On peut également voir apparaître un comportement vitreux dans un grand nombre de matériaux désordonnés tels que les supraconducteurs. Le désordre affecte profondément les propriétés magnétiques et la conductivité électrique des matériaux qui présentent une magnétorésistance colossal (propriété de certains matériaux qui leur permet de modifier leur résistance électrique de façon radicale en présence d'un champ magnétique). Ces matériaux pourraient être la base de la prochaine génération de disques durs (à mémoire MRAM).

L'étude théorique des verres a aussi trouvé des applications concrètes au delà de la physique de la matière condensée.

Par exemple, des avancées significatives, inspirées de la physique des verres de spin, ont récemment eu lieu dans le domaine de l'optimisation informatique et de l'analyse combinatoire.

Autre exemple simple, la régulation du trafic et la coordination des feux de circulation dans une réseau urbain: tout le monde aimerait avoir des feux verts sur son passage, mais cela entrera nécessairement en conflit avec les intérêts des autres conducteurs. La recherche de la solution optimale (le cycle de feux de circulation qui permettra de minimiser le temps d'attente moyen des usagers) est un problème d'optimisation combinatoire. Dans tous ces problèmes, il faut trouver le meilleur compromis entre les différents acteurs ayant des intentions contradictoires, c'est ce qui transforme ces problèmes mathématiques en quelque chose de très similaires aux verres de spin

Un autre aspect important est qu'avec les applications Ibercivis, nous affrontons un défi complètement nouveau dans le domaine du calcul distribué.

Par leur nature même, le calcul de ces simulations doit être prolongé dans le temps, en effet, il faut énormément de temps pour trouver un compromis raisonnable entre les nombreuses options contradictoires qui s'offrent à nous. Ainsi, avec Ibercivis, chaque ordinateur reçoit un petit morceau du problème (une unité dure entre quinze minutes à une heure). Ensuite, l'ordinateur individuel doit transférer suffisamment d'informations sur le travail accompli au serveur central de Ibercivis pour qu'un autre ordinateur puisse continuer la simulation. Ce processus doit fonctionner sans consommer trop de bande passante, pour ne pas interférer avec l'utilisateur de téléchargements d'Internet. Résoudre ce défi technique, ouvrirait de nouvelles possibilités et permettrait des recherches dans toutes les branches de la science de base à un réseau comme Ibercivis.

    La date/heure actuelle est Lun 24 Avr - 5:30